Etape 1: Choisir le poids en carat

Déterminer le poids en carat du diamant dépend étroitement des attentes réelles de la personne devant porter le bijou. Quelles sont les paramètres les plus importants à ses yeux ? Le poids du diamant? Sa couleur? Sa pureté? Est-elle bien décidée sur un poids particulier ? Si vous n’êtes pas certain, discutez avec son entourage afin de déterminer précisément ses attentes, en fonction de son style, de son mode de vie et de sa taille de doigt.

Etape 2: Choisir la couleur du diamant

La blancheur du diamant dépend de sa « couleur », déterminée grâce à un système de classification en lettres. S’il est très difficile de distinguer les différences de couleurs entre des pierres différentes, la différence de prix peut, elle, s’avérer importante d’une couleur à l’autre. Les personnes très exigences rechercheront une couleur entre D et F. Toutefois, entre G et I, les diamants sont beaucoup plus abordables et d’un aspect ne révélant quasiment aucune teinte à l’œil nu, ce qui permet de gagner en poids sur la pierre, tout en respectant son budget. Toutefois, attention à la fluorescence, qui peut réduire le prix mais également la qualité de la pierre !

Etape 3: Choisir la pureté du diamant

La pureté du diamant est déterminante. Elle définit, en les classifiant, les inclusions (impuretés) par leur taille, poids, couleur et nature. Ces dernières ont un impact sur la beauté et la brillance de la pierre. Si vous désirez une pierre sans inclusion visible à l’œil nu, optez pour une pureté VS2 ou supérieure. Les diamants de pureté SI sont un très bon compromis car ils permettent une économie tres importante. On exigera toutefois un certificat, afin de s’assurer que les inclusions demeurent quasiment invisibles à l’œil nu.

Etape 4: Choisir la taille du diamant

On parle ici des facettes à la surface du diamant et de leurs proportions. C’est un paramètre fondamental qui impacte sur la brillance et l’éclat du diamant. La lumière doit pénétrer le cœur du diamant et les facettes doivent donc être alignées pour une harmonie géométrique. Le nombre de facettes doit optimiser le renvoi de lumière. Un nombre plus élevé de facettes n’assure pas plus de brillance, au contraire, il réduit la brillance.